La Forêt est à nous : itinéraire d’une prise de conscience militante

Anne Faisandier s’est installée dans le Morvan il y a trente ans suite à un drame familial. Elle cherchait d’abord un lieu tranquille mais à portée de Paris où ses relations professionnelles se trouvaient. La forêt  ? Elle ne connaissait pas, sauf pour aller y ramasser des champignons. Comme l’immense majorité des Français, elle était encore récemment à mille lieux de se douter qu’il y avait un problème. Les coupes rases  ? Il fallait bien couper du bois, on entendait partout que la forêt n’avait jamais été aussi étendue… Et puis comment imaginer qu’un patrimoine géré depuis Colbert en pensant aux générations futures pouvait être mis en danger aussi rapidement pour quelques intérêts financiers  ?

Continuer la lecture de « La Forêt est à nous  : itinéraire d’une prise de conscience militante »

Pour notre survie, l’industrie forestière doit rester confinée

Ce 21 mars devait être la Journée internationale des forêts. Comme elle coïncide avec le début du printemps, de nombreuses manifestations en plein air étaient prévues partout en France. Des promenades où l’on aurait croisé quelques jonquilles dans les sous-bois, appris à reconnaître un charme d’un hêtre, reconnu le chant d’un oiseau, admiré des démonstrations de savoirs-faire forestiers, respiré… et vu les dégâts de l’industrialisation mortifère de la forêt. Il y aurait eu des manifestation contre les coupes rases pour que cette journée ne devienne pas celle du souvenir de la forêt. Tout cela est évidemment annulé. Nous n’irons pas au bois cette année… Plus tard, il faudra tirer les conséquences de ce printemps supprimé ; pour l’heure, entre nos quatre murs, nous pouvons pressentir une vie sans la forêt, cet exact contraire d’un lieu confiné.

Continuer la lecture de « Pour notre survie, l’industrie forestière doit rester confinée »

Une députée LREM en mission sur la forêt pour le gouvernement dans le Morvan

Un arbre pour cacher la forêt ? Depuis plusieurs mois, une commission parlementaire citoyenne planche sur la forêt. Cette commission, à l’initiative de Mathilde Panot, députée de la France insoumise, est hors-les-clous,  dite “citoyenne”, innovante parce qu’elle a associé des représentants d’associations, de syndicats, des scientifiques… Une dizaine d’auditions ont déjà eu lieu et la commission s’est déplacée à plusieurs reprises, notamment… dans le Morvan… Une proposition de loi-cadre sur la forêt est annoncée.

Donc, c’est sûrement un hasard extraordinaire si Anne-Laure Cattelot, députée LREM du Nord, a été chargée par Édouard Philippe d’une mission sur le la forêt et sera en visite lundi dans le Morvan. Elle visitera des scieries, participera à une table-ronde avec le groupe de travail Forêt-Bois, avec SOS Forêt, ADRET Morvan notamment. Des rencontres avec les professionnels, des administrations, des associations ou avec la société civile sont prévues.

Ça ne fait pas du tout doublon.

Café forêt : l’entretien des haies

Un atelier animé par Sarah Minelli, qui fait suite au premier atelier du 9 novembre dernier car le sujet est vaste et Sarah a encore beaucoup à nous apprendre. Toutefois elle attend aussi que vous veniez nous raconter ce que vous savez des haies qui vous entourent et l’importance qu’elles ont dans vos vies.

Un repas est prévu à 20 h après l’atelier. Il est important pour les organisateurs que vous réserviez au 06 84 65 04 33.